Ludovic Bernhardt doctorant articte-chercheur


Ludovic Bernhardt est doctorant, artiste-chercheur du labo AIAC, avec Patrick Nardin comme directeur de thèse dont le sujet de thèse est : L’écriture après l’écriture : une redéfinition des formes textuelles dans l’art contemporain à travers l’œuvre d’Öyvind Fahlström.

Le livre « Réacteur 3 [Fukushima] » de Ludovic Bernhardt, éditions LansKine, a reçu le Grand Prix SGDL 2022 de poésie (Société des Gens De Lettres).

Réacteur 3 [Fukushima] est une exploration poétique des vidéos filmées par les robots explorateurs de la centrale nucléaire de Fukushima : errance du robot Little Sunfish qui s’est aventuré dans les eaux radioactives du réacteur 3 de la centrale. Ce livre veut enfoncer le langage dans les toxicités visuelles, sombres et granuleuses, de la catastrophe techno-scientifique. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des zones interdites à l’homme par leur haut degré de contaminations radioactives s’installent dans une géographie du chaos : les robots se substituent à l’être humain pour explorer l’inexplorable. Réacteur 3 [Fukushima] est un texte post-apocalyptique sur la catastrophe nucléaire, la robotisation du monde contemporain, les images-machines et leurs pulsions scopiques.