Vous êtes ici : Accueil > Séminaires et ateliers transversaux (...)
  • Séminaires et ateliers transversaux EDESTA

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Les Rencontres de l’Edesta

     

    Séminaire animé par Christa Blümlinger (ESTCA) et Paul-Louis Rinuy (AIAC),

    avec le soutien de l’EUR ArTec et du Collège des Ecoles Doctorales de l’Université Paris 8

     

    Thème de l’année 2019-2020 : Synchronisation

     

    Ce séminaire interdisciplinaire de l’Edesta fait dialoguer des théoriciens et des artistes avec des doctorants et des chercheurs de Paris 8 et de Paris Lumières. L’accent est mis, pour cette première année, sur les esthétiques de la simultanéité. A partir des gestes artistiques, compris dans leur archéologie et dans leur historicité, il s’agit de problématiser la question d’être contemporain. Cela conduit à examiner des dispositifs de synchronisation (par exemple, des systèmes et des appareils servant à mesurer le temps) tout en impliquant les effets de désynchronisation. On s’intéressera à des opérations de transmission ou de coordination et à la manière dont les arts répondent à l’usage contemporain des média (surveillance, pilotage). La (dé-)synchronisation peut se penser sur un plan esthétique et historique, dans des termes de fréquence, de rythme ou de mesure, ou encore selon une articulation entre passé et temps, entre passé historique et passé traditionnel. Elle est liée au découpage du temps, à ses ouvertures et fermetures, et peut produire des ruptures qui engendrent de l’hétérochronie. On tentera enfin une articulation entre économie et écologie, en prenant en considération les débats sur la décroissance, et en envisageant l’histoire des techniques et des média à partir de la notion d’entropie.

     

    1. Jean-Louis Boissier (artiste/ Université Paris 8), « Moments et temps réel », répondante : Gwenola Wagon, vendredi 25 octobre, 9h00-12h00, en salle Peiresc 
    2. David Claerbout (artiste, Anvers/Berlin), « De la synchronicité subjective et technique », présentation de l’artiste, suivie d’un débat animé par Christa Blümlinger, jeudi 14 novembre, 15h00-18h00, en salle Benjamin
    3. Peter Szendy (Brown University, Providence), « Les Voiries du visible », répondant : Jean-Philippe Antoine, vendredi 20 décembre, 11h00-14h00 heures, en salle Vasari 
    4. Sarkis (artiste, Paris), présentation de l’artiste, suivie d’un débat animé par Paul-Louis Rinuy, vendredi 24 janvier, 9h00-12h00, en salle Vasari 
    5. Erika Balsom (King’s College, London), « Wang Bing’s 15 Hours and the Chimera of Endlessness », répondant : Dork Zabunyan, vendredi 14 février 2020, 11h00-14h00, en salle Vasari
    6. Rémy Héritier (chorégraphe, Paris), présentation de l’artiste, suivie d’un débat animé par Isabelle Launay et Mathieu Bouvier, vendredi 13 mars 2020, 11h00-13h00, en salle Vasari

     

    PNG

     

    ______________________

     

     

    Décrire et analyser les œuvres

    Atelier de présentations de doctorants
    Coordination : Jean-Philippe Antoine (AIAC), Christa Blümlinger (ESTCA) et Jean-Paul Olive (MUSIDANSE)

     

    L’analyse et la description des œuvres constituent des enjeux si fondamentaux de l’étude et de la fabrication des arts qu’ils en deviennent aisément invisibles. Or, implicite ou explicite, outillée de techniques précises ou guidée par l’intuition, la description fait partie de toute recherche. Le séminaire s’attachera à inventorier les méthodes et techniques mises en œuvre dans diverses disciplines artistiques (arts plastiques, cinéma, danse, musique, théâtre, performance, etc.), à analyser leurs apports théoriques et pratiques, les débats qu’ils suscitent, enfin les difficultés et bonheurs propres que procurent chacun de ces objets.

    Chaque séance est animée par (au moins) deux directeurs de recherche issus de laboratoires différents, et accueille deux doctorants (préférablement issus de deux laboratoires différents) qui s’interrogent sur le rôle que jouent, au sein de leur recherche, la description et l’analyse d’œuvres. 

     

    • Lundi 28 octobre 2019, 15h00-18h00, INHA, salle Pereisc, Enjeux de la description
      • Présentation des enjeux de la description : Jean-Philippe Antoine, Christa Blümlinger, Jean-Paul Olive
      • Émilie LAMOINE (ESTCA), La peur d’une catastrophe qui a déjà eu lieu, (dir. F. Sabouraud)
    • Lundi 25 novembre 2019, 15h00-18h00, (INHA, salle Pereisc),  Déterritorialisations
      • Vincent ROMAGNY (AIAC), Décrire le Lozziwurm, une aire de jeux dans une exposition d’art contemporain, (dir. J.-Ph. Antoine)
      • Pablo Martin CORDOBA, (AIAC), Relecture des œuvres numériques autour de considérations matérielles (dir. P. Nardin)
    • Lundi 16 décembre 2019, 15h00-18h00 (INHA, salle Peresc), Décrire / traduire
      • Claire ALLOUCHE (ESTCA), Paysages intraduisibles ? Tentatives de description de lieux périphériques dans les cinématographies argentine et brésilienne contemporaines (dir. D. Zabunyan)
      • Gaëtan ROBILLARD (AIAC/INREV), Comment exposer les algorithmes ? (dir. A. Lioret)
    • Jeudi 30 janvier 2020, 10-14h (INHA, salle Pereisc), Images de danse
      • Barbara JANICAS (ESTCA), La photogénie selon Epstein, en trois images de danse (dir. D. Willoughby)
      • Matthieu BOUVIER (AIAC), Self-Unfinished, Xavier Le Roy : une expérience figurale (dir. C. Perret)
    • Mercredi 19 février, 14h00-18h00 (UP8, Maison de la Recherche, A2-217), Descriptions animistes
      • Isabelle GINOT et Isabelle LAUNAY (Musidance), Pour une critique animiste. Regarder, dire et rêver les œuvres
    • Jeudi 20 mars, 14h00-18h00 (UP8, Maison de la Recherche, A2-217), Décrire des comportements d’objets
      • Germain SCLAFER (ESTCA), "Attraction ou narration ? La description du ’syntagme en accolade’ musicalisé dans le Nouvel Hollywood, d’’Easy Rider’ à ’Tootsie’. (dir. M. Chabrol)
      • Hector CAVALLARO (Musidance), Comportements (éthologie) et mouvements (cinématique) musicaux : le cas de la « téléologie négative » (dir. J.-Paul Olive)

     

     

    ______________________

     

     

    Atelier Recherche Création

     

    Coordination : Paul-Louis Rinuy (Edesta)

     Lieu : UP8, Maison de la Recherche, salles à préciser

     

    Chaque séance de 3 heures est organisée par un Laboratoire de Paris 8, sur le thème de la thèse en recherche création, et chaque aboratoire invite en outre systématiquement un ou des chercheurs d’un autre laboratoire comme discutants. Ainsi l’interdisciplinarité et le dialogue entre nos pratiques et théories de la thèse en recherche-création ou en création-recherche sont au cœur de ce travail en commun, qui peut être lié à la discussion du vade-mecum de la thèse de recherche-création élaboré par le Réseau Création Arts-Media.

    Calendrier, séances :
    • Mardi 26 novembre, 14h00-17h00, Scènes du Monde, Jean-François Dusigne
    • Mardi 10 décembre, 14h00-17h00, Art des Images et Art Contemporain, François Jeune, Patrick Nardin, Soko Phay 
    • Lundi 10 février, 14h00-17h00, Esthétique, Sciences et Technologie du Cinéma et de l’Audiovisuel, Dork Zabunyan, avec Catherine Perret (sous réserve) 
    • Jeudi 26 mars, 10h00-13h00, Semaine des arts, Musidanse, Isabelle Ginot, avec Olivia Rosenthal
    • Vendredi 24 avril, 9h30-12 h30, Création littéraire, Vincent Broqua, Lionel Ruffel

     

    ______________________ 

     

     

    Enjeux esthétiques de la transition

    Le tournant écologique des pratiques et des théories artistiques

     

    Séminaire transdisciplinaire de recherche (arts plastiques, musique, danse) 

     

    Coordination  : Roberto Barbanti (TEAMeD-AIAC), Makis Solomos (MUSIDANSE)

     

    Enseignants-chercheurs responsables : Roberto Barbanti (AIAC), Makis Solomos (MUSIDANSE) ;

    Doctorants responsables : Yann Aucompte (AIAC), Antoine Freychet (MUSIDANSE), Alice Gervais-Ragu (MUSIDANSE)

     

    Contact : roberto.barbanti@univ-paris8.fr - makis.solomos@uni-paris8.fr

     

    Calendrier :

    16 novembre et 14 décembre 2019 ; 29 février et 25 avril 2020, de 9h30 à 18h 

    Lieu : INHA, 2, rue Vivienne, 75002 Paris. Salle Vasari

     

    Présentation

     

    Après avoir interrogé en 2016-2017 la création artistique et la dimension esthétique au regard de leurs implications écologiques croissantes en analysant des multiples questions contextuelles (« Arts, musique, complexité et monde animal » ; « Paysage, milieu, environnement, ambiance... » ; « L’éthique du son 1 et 2 »), le séminaire a poursuivi pendant l’année 2017-2018 l’analyse du « tournant esthétique » en prenant en compte les pratiques artistiques dans leurs apports critiques. Les notions de normativité sociale et esthétique ont été abordées. Quatre journées d’études ont été ainsi organisées : « Critiques de la modernité (et post-modernité) et écosophies de l’art » ; « Écologie sociale 1 : scènes handies » ; « Arts, communs, décroissance » ; « Écologie sociale 2 : Rester. Étranger ».

    L’année 2018-2019, a été consacrée aux dynamiques de transition esthétiques et sociales en cours, thématisant l’écologies des œuvres et des pratiques esthétiques.Le séminaire s’est articulé autour de deux colloques internationaux, Arts, écologies, transitions. Construire une référence commune (octobre 2018) et Secondes Rencontres Arts, écologies, transitions (mai 2019), et trois journées d’études : « Écologies des œuvres et des pratiques artistiques 1, 2 et 3 ».

    Pour l’année 2019-2020, le séminaire poursuivra le travail de recherche en questionnant les notions d’esthétique et de tournant écologique des arts dans l’ensemble des enjeux socio-écologiques, c’est-à-dire écosophiques, qui caractérisent la phase historique actuelle. Quatre journées d’études, ayant comme projet principal l’étude, la documentation et la critique de cette nouvelle esthétique de la transition, sont programmées.

     

     

    ______________________ 

     

     

    Penser la création contemporaine dans le Cône Sud

    Séminaire interuniversitaire animé et organisé par des doctorant.e.s

     

    Responsables :

     

    Ignacio Albornoz (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Claire Allouche (Université Paris 8, EDESTA, ESTCA), Leslie Cassagne (Université Paris 8, EDESTA, Scènes du monde), Célia Jésupret (Université Lyon 2, ED3LA, Passages), Baptiste Mongis (IHEAL).

     

    Contacts : creationdansleconesud@gmail.com

     

    Calendrier, lieu  : ENS, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris ; salle à confirmer

     

    Le séminaire a lieu à raison d’une séance par mois (en novembre, décembre, février, mars, avril, mai). Les dates, heures et salles seront confirmées avant chaque séance via le site du Département Histoire et Théorie des Arts de l’ENS Ulm (http://dhta.ens.fr/) et la mailing-list du groupe de recherche (creationdansleconesud@gmail.com). Il sera par ailleurs annoncé sur la page Facebook du groupe de recherche : https://www.facebook.com/Cr%C3%A9ation-contemporaine-dans-le-C%C3%B4ne-Sud-696349220737706/

     

    Présentation

     

    Nous sommes doctorants en études cinématographiques, danse, théâtre, arts visuels et sciences humaines mais également latinophiles : nous tournons nos regards et nos recherches vers l’Argentine, le Brésil, le Chili et l’Uruguay. C’est la raison pour laquelle il nous importe d’interroger les créations artistiques contemporaines dans le Cône Sud, à travers l’observation de formes et d’espaces artistiques - c’est-à-dire des films, pièces de théâtre, de danse, mais aussi des interventions artistiques, des lieux de création et de rencontre tels que des festivals ou des centres culturels -, tout en problématisant le contexte socio-politique de leur émergence.

     

    Nous accorderons de l’importance au visionnage des œuvres - ou des traces d’œuvres - qui font l’objet de nos recherches, ainsi qu’à la rencontre avec des artistes qui viendront nous parler de leur pratique et de leur contexte de création. Nous souhaitons circuler de façon dynamique entre des créations qui sont diffusées à échelle internationale et celles dont la réception est plus locale, en réactivant à chaque séance la même question : comment mener une recherche sur la création contemporaine dans le Cône Sud entre les deux rives de l’Atlantique en ne perdant ni le fil des productions ni notre capacité à les cartographier dans un champ plus vaste ?

     

    En 2018 – 2019, nous avons dialogué avec le critique et programmateur brésilien Victor Guimarães, la chorégraphe et cinéaste brésilienne Ana Pi, le cinéaste argentin Mariano Llinás, la performeuse et chorégraphe argentine Caterina Mora, le dramaturge uruguayen Sergio Blanco et le cinéaste chilien Juan Francisco González autour de leurs œuvres respectives que nous avons partagées sous la forme de projections, lectures et work in progress. Au fil de ces séances, nous nous sommes notamment intéressé aux relations entre praxis artistique dans un cadre de production indépendant et construction d’une pensée générationnelle s’émancipant des attentes des grands centres de création. Le programme de cette année, encore en construction, prolongera ces réflexions, en dialogue avec des artistes invité.e.s. mais également à travers des temps de recherche et questionnements communs.

     

    La première séance, « Rencontre avec les cinéastes Marco Dutra et Caetano Gotardo » aura lieu le mardi 1er octobre 2019 de 20h à 22h en Salle Weil au 45, rue d’Ulm.

     

    Les séminaires disciplinaires sont affichés sur le site de l’Edesta et sur les sites des laboratoires (EA) respectifs.

     

    ------------------------------------------------

     

    Adresses des séminaires

     

    UNIVERSITE PARIS 8 VINCENNES-SAINT-DENIS : 2, rue de la Liberté, 93526 Saint Denis, Métro : Saint-Denis-Université

    INHA : 2, rue Vivienne, 75002 Paris, Métro : Bourse ou Palais Royal

    MSH NORD : 20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis, Métro : Front Populaire

    EHESS : 105 bd Raspail 75006 Paris, Métro : Notre-Dame-de-Champs/ Saint-Placide

    ENS Ulm : 45 Rue d’Ulm, 75005 Paris, Métro : Luxembourg/ Cardinal Lemoine

      

    Contacts EDESTA

     

    Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

    Ecole doctorale N° 159 : « Ecole doctorale esthétique, sciences et technologies des arts »

     

    Directeur : Paul-Louis Rinuy, A3.302, diredesta@univ-paris8.fr

    Directrice adjointe : Christa Blümlinger, A3.302

     

    Responsable administratif : Samia Zenadji, A3.330

    Courriel : edesta@univ-paris8.fr

    Tel. : 01 49 40 73 66

     

    Bâtiment A, Maison de la Recherche, 3e étage –A3 330

     

    Site internet :

    http://www.edesta.univ-paris8.fr

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page