Vous êtes ici : Accueil > RENCONTRES de l’EDESTA
  • RENCONTRES de l’EDESTA

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • RENCONTRES DE L’EDESTA – en visioconférence

     

    13 Novembre 2020 10:00 AM Paris

     

    https://zoom.us/j/93740154916?pwd=N0FXcis5WGlNM09qY2ErRlJ0K1ZWdz09

     

    Meeting ID : 937 4015 4916

    Passcode : 012986

     

     

    Présentation de la rencontre inaugurale 

     

    Le philosophe Franco Berardi inaugurera le cycle de Rencontres de l’EDESTA consacré cette année au thème RESPIRER. 

    Respirer : c’est en effet l’activité qu’il choisit de privilégier au sein d’une époque d’accélération qui accroît le sentiment d’impuissance et de chaos contemporain (H. Rosa). L’activité vitale de la respiration se décline notamment pour lui sur un mode poétique (on respire entre les mots) ou visuel (on contemple des images-temps). Les temps de confinement ont aiguisé la conscience de cette double dimension et nécessité du respir : la liberté et sérénité que procure un bon état de santé, le calme et la nécessité de tempérer la frénésie d’une époque. La pandémie a par ailleurs fait sentir que les vivants, humains non humains, partagent littéralement le même air, et qu’ils en sont responsables. 

     

    Au cours des prochaines rencontres seront conviés des artistes et chercheur.es en art de différents domaines. Certains artistes élaborent en effet, comme l’envisage Berardi, des espaces de respiration : ils opposent par exemple la sensibilité vibrationnelle du respir à la simultanéité fractale des connectivités numériques ; ils se tournent vers la marche, soutenue par des compositions qui réservent des respirations sonores ; ou, comme Fabien Hyber, ils sollicitent des matières vivantes telles des arbres, qui se nourrissent d’air et de compost ; d’autres enfin, telle Laurence Pagès, mettent l’accent sur la respiration comme source de toute énergie et de tout mouvement. 

    Les rencontres de l’EDESTA s’attacheront cette année à des projets ou des réflexions artistiques qui s’éloignent de la dématérialisation contemporaine pour aller au plus intime de la matérialité.

     

    Franco Berardi 

     

    Franco « Bifo » Berardi (né en 1948 à Bologne) est philosophe, théoricien de la culture et des médias et activiste politique. Il enseigne depuis de longues années à l’Université des Beaux-Arts de Milan. Issu du mouvement opéraïste italien initié en 1969 par Toni Negri, Berardi a été une figure clé de la première radio libre en Italie (Radio Alice) et du magazine A/traverso, qu’il a fondé en 1975. Comme de nombreuses personnalités impliquées dans le mouvement autonome italien des années 1970, Berardi s’est enfui à Paris, où il a travaillé avec Félix Guattari à l’élaboration de la théorie de la schizo-analyse. Dans les années 1980, il a contribué à Semiotexte (New York), à la revue fondée par Deleuze et Guattari, Chimères (Paris), à Metropoli (Rome) et à Musica 80 (Milan). Il est notamment l’auteur de Mutazione e Cyberpunk (Costa & Nolan, 1993), Felix (Palgrave, 2008), The Soul at Work (Semiotexte, 2010) et After the Future (AK Press, 2011). Plus récemment, il a publié les livres Futurability. The Age of Impotence and the Horizon of Possibility, London, Verso, 2017 ainsi que Breathing. Chaos and Poetry, MIT Press, Semiotext(e), Cambridge, 2018.

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page